La communication chez les abeilles

Le moyen de communication de l’abeille : la danse

 

 

 

·         La danse en rond :

Lorsqu’une abeille a trouvé un lieu pour butiner, elle revient dans la ruche afin d’indiquer à ses schéma d'une abeille effectuant la danse en rondcongénères l’emplacement de ce lieu. Cette abeille effectue la danse en rond, effectivement, elle tourne en rond et, quand elle arrive à son point de départ, elle fait demi tour pour recommencer ce petit manège un certain nombre de fois. Cette danse s’effectue dans l’obscurité de la ruche donc, afin d’alerter les autres butineuses. L’abeille régurgite du nectar pour les attirer à elle, ensuite, elle effectue sa danse en rond. Les autres abeilles ne pouvant voir, se mettent à suivre cette première. Elles enregistrent ainsi les mouvements de celle-ci, et peuvent donc interpréter leur sens.

Les scientifiques ont découvert que cette danse n’affecte que les découvertes se trouvant à moins de 25 mètres de diamètre autour de la ruche.

 

Si la découverte se situe à plus de 25 mètres, l’abeille effectue alors une danse plus complexe : la danse frétillante. Cette danse est effectuée lorsque que la distance est d’au moins 100 mètres. 

 

·         La danse frétillante :Une abeille effectuantla danse frétillante

On remarque que l’abeille franchit moins de 5 rangs d’alvéoles quand il s’agit d’une grande distance.

 L’abeille effectue un court trajet rectiligne lors duquel elle va « frétiller ». Elle forme ensuite un demi cercle, puis un deuxième, symétrique au premier, pour ensuite revenir au point de mouvement rectiligne où elle va de nouveau frétiller. Cette danse dure quelques minutes.

Le frétillement est une grande source d’informations dans cette danse. En effet, les autres abeilles viennent palper l’abdomen de la danseuse avec leurs antennes afin de recevoir des messages divers et variés.

  

Penchons-nous maintenant sur les deux aspects de cette danse :

 

La direction

La direction à prendre au sortir de la ruche est donnée, à l’horizontale, par la direction du parcours rectiligne au cours duquel la danseuse frétille. Cette indication est donnée sur la planchette d’envol, par rapport au soleil. La précision donnée par l’abeille est incroyable, la marge d’erreur n’excède pas les ± 3°. Cependant, les danses sont très souvent réalisées dans la ruche, c'est-à-dire dans l’obscurité. Il est donc nécessaire de prendre des repères différents. C’est pourquoi l’abeille effectue la danse sur un rayon vertical de telle manière que l’angle formé avec la verticale soit le même que si elle avait effectuCeci est le schéma de différents cas de figures des dirrections a prendre pour atteindre l'objectif, tout cela en fonction de la danseé sa danse sur la planche d’envol : c'est-à-dire, à l’horizontale et par rapport au soleil.

Prenons un exemple pour simplifier les choses :

Si la découverte est exactement dans l’alignement du soleil, l’abeille va effectuer sa danse de bas en haut.

Si celle-ci est située à l’opposée, elle effectuera sa danse de haut en bas.

Si le butin est situé à 80° à droite du soleil, la danseuse va monter obliquement vers la droite en effectuant un angle de 80°. Les autres abeilles mesurent cet angle et en sortant de la ruche, le reproduisent sur un horizon plan et par rapport au soleil.

Ce n’est pas tout ; vous le savez tous, le soleil n’est pas immobile et il change sans cesse d’emplacement par rapport à la ruche. Néanmoins, les abeilles composent avec. En effet, elles tiennent compte de la trajectoire de cet astre lorsqu’elles communiquent des directions. L’abeille possède un sens inné du temps et elle enregistre la trajectoire du soleil. Si bien qu’elle est capable de modifier l’angle qu’elle donne à ses congénères, pour que celles-ci ne se trompent pas de lieu. Reprenons un exemple, si elle calcule que l’angle avec le soleil varie de 12°, elle change sa danse et augmente (ou diminue) son angle de 12°.

 Sur le schéma, le 1 représente le cas de figure ou l'abeille effectue sa danse de bas en haut : dans la direction du soleil.

  • le 2 représente le cas de figure où l'abeille effectue sa danse en oblique de 80° : suivre l'angle 80° en sortant de la ruche.
  • le 3 représente celui où l'abeille effectue sa danse de haut en bas : sens opposé au soleil.

La distance

La distance est transmise par plusieurs aspects de la danse frétillante :

Est prise en compte, la vitesse à laquelle l’abeille effectue les tours, la vitesse du mouvement de l’abdomen et celui du bourdonnement. Si la nourriture n’est pas loin de la ruche, les mouvements seront rapides et légers. Pour indiquer une distance de 100 mètres, l’abeille effectuera 40 tours à la minute, et seulement 24 tours si la distance à parcourir est de 500 mètres. Pour les très grandes distances pouvant atteindre plus de 10km, la danse devient très lente et les mouvements très appuyés.

Courbe représentative du nombre de tours en fonction de la distance à parcourir

Courbe représentative du nombre de tours en fonction de la distance à parcourir

 

S'il y a du vent, elles vont augmenter ou réduire la distance qu’elles vont indiquer à leurs coéquipières. En effet, si le vent est de face, elles indiqueront une distance plus longue à parcourir que s’il n’y avait pas de vent. Par contre, si elles ont vent dans le dos, elles indiqueront une distance plus courte et limiter ainsi la probabilité de se tromper.

 

  •         La danse de l’essaimCeci est un essaim d'abeilles en grappe

Les abeilles utilisent aussi le langage de la danse pour communiquer des emplacements de point d’eau, de lieu possédant de la résine… mais aussi, très important : l’emplacement propice à l’implantation d’un nouveau nid. Dans ce cas de figure, la ruche est très attentive aux danses effectuées par les éclaireuses, car elles vont ramener ces précieux renseignements. Après l’essaimage, les abeilles se regroupent autour de leur reine pour former la grappe. Les éclaireuses partent alors en reconnaissance pour trouver LE lieu propice. Lorsque celles-ci reviennent dans la grappe, elles donnent toutes leurs indications. Toutes les informations sont alors analysées et prises en compte. Quand une danseuse est très animée, elle est suivie par de plus en plus de compagnes qui, après avoir apprécié l’endroit, vont faire de la propagande pour lui. Il est même fréquent que des éclaireuses prêchant pour d’autres lieux se joignent à ce groupe qui grossit d’instant en instants. Alors, tout ce groupe danse au même rythme et dans la même direction. Enfin, le lieu qui obtient le plus de suffrages, c'est-à-dire le plus d’abeilles approuvant le choix de l’éclaireuse, est investi par toute la communauté qui entame la nidification.

 

 

 

  •        Des abeilles très spécifiques aux différentes régions

On remarque que les abeilles, en fonction des régions où elles habitent, dansent de manière spécifique. En effet, chaque région possède son langage. Des expériences ont été faites en mélangeant des abeilles de différentes régions et les scientifiques ont remarqué que, dans les premiers jours, les abeilles ne se comprenaient pas et qu’il leur a fallu un certain temps pour y parvenir. Les abeilles, dans leurs danses, n’effectuaient pas toujours le même nombre de tours en une minute pour indiquer une certaine distance. Cela met en évidence les différents langages mis au point par les différentes races d’abeilles.

 

page précédente     accueil     page suivante (partie sur la ville de Paris)

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site